logo 1670526081

nerval_27
Yann de Fareins
Paysages, l'idée d'une femme

Gérard de Nerval dans l’Oise.
Extraits du journal de Yann de Fareins
Jeudi 29 septembre 2005
" Entre Montagny et Nanteuil, sous un ciel chargé de beaux nuages, un bosquet d'arbres en plein champ me fait penser à une île.
Aprés quelques secondes d'hésitation je m'engage dans la propriété privée qu'est Saint Sulpice.
Je suis la route jusqu'au château et me gare sagement sur le parking.
La sonnette fait un bruit terrible, le parquet grince fort et une dame se précipite pour m'ouvrir la lourde porte...
Samedi 1er octobre
Finalement ce n'est pas Gérard de Nerval qui occupe mon esprit pendant les prises de vues mais un sentiment romantique et l'idée d'une femme.
Sylvie, fille vivante, brune et lumineuse, accapare mes pensées. D'où cette idée de parcourir le Valois en compagnie d'une femme qui jouerait le rôle de Sylvie. Elle ferait des apparitions fugaces. Elle serait insaisissable, le regard ne pourrait la voir clairement car elle serait floue ou détournée. Elle serait la présence sensuelle et désirable mais indistincte que le regard trouve avec plaisir et frustration. Ces images "habitées" viendraient en contrepoint des paysages plus statiques. Pour moi, tout tourne autour de Sylvie et du désir amoureux. Le paysage est un cadre, il est important mais ne prend son sens que par rapport au souvenir et à l'idéal de la femme et de l'amour que glorifie le poète. "
Yann de Fareins
noir-ivoire.pagesperso-orange.fr