logo 1670526081

 


Laurence Rasti
Il n'y a pas d'homosexuels en Iran

2016


Le 24 septembre 2007 à l’Université de Columbia à New York, l’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad dit : « En Iran, nous n’avons pas d’homosexuels comme dans votre pays ». 
Alors qu’aujourd’hui certains pays occidentaux acceptent les mariages gays et lesbiens, en Iran, l’homosexualité reste toujours passible de peine de mort. Cette sanction interdit aux homosexuels de vivre pleinement leur sexualité. Leurs seules options sont de choisir la transsexualité, pratique tolérée par la loi mais considérée comme pathologique, ou la fuite. À Denizli, petite ville de Turquie, transitent des centaines de réfugiés homosexuels iraniens. Ils mettent leurs vies en pause dans l’attente de rejoindre, un jour, un pays d’accueil où ils pourront librement vivre leur sexualité. 
Dans ce contexte d’incertitude où l’anonymat est la meilleure protection, ce travail questionne les notions fragiles d’identité et de genre. Il tente de redonner à ces gens un visage que leur pays a momentanément volé.

Née en 1990 à Genève, Laurence Rasti, iranienne par ses deux parents, a grandi en Suisse. Elle est diplômée de l’École cantonale d’art de Lausanne, ville où elle réside et travaille. 

www.laurencerasti.ch