logo 1670526081

 

Afficher l'image d'origineJon Rafman
The nine eyes of Google street view
2012


L’artiste montréalais Jon Rafman est fasciné par les photos prises automatiquement par des voitures Google. En 2009, il a collectionné une étonnante série de captures d’écrans extraites des vues panoramiques de Street View pour le blog Art Fag City, intitulé « Nine Eyes of Google Street View ». Tous les 10 à 20 mètres, les neuf appareils photo enregistrent automatiquement ce qui passe dans leur champ puis un logiciel assemble les images pour en faire des panoramiques, d’où Rafman extrait différentes sélections, faisant référence à l’histoire de la photographie ou critiquant le mode de représentation de la vie moderne formaté par Google. « Bien que l’image soit obtenue par un appareil photo automatique, estime l’artiste, le spectateur ne peut s’empêcher d’interpréter l’image, et d’y chercher du sens ». Or Street View enregistre tout sans accorder de signification à rien, observant le monde d’un regard détaché et indifférent. « Nous sommes bombardés d’impressions fragmentées, noyés sous les données, mais souvent nous voyons trop de choses sans rien en retenir », constate l’artiste qui questionne la prétention impérialiste de Google à ordonnancer l’information pour nous, fixant le cadre de nos connaissances et perceptions. Certaines captures évoquent le réalisme brutal de la vie urbaine, réminiscence du travail des photographes de rue américains, des scènes de crimes, des incendies mais aussi des instantanés façon carte postale, tel ce baiser volé rue de la Huchette à Paris. Marie Lechner (extraits)

Jon Rafman est né en 1981 à Montréal (Canada) où il vit et travaille. Il a étudié la littérature et la philosophie au Canada (McGill University) puis l’histoire de l’art à Chicago (School of the Art Institute). Il est représenté par le DeVos Art Museum au Michigan, (USA) et Getty Collection à Los Angeles (USA).