logo 1670526081

 

Brigitte Bauer
Alexandrie, Fragments d’intimité
2012


Vus de dos, c’est à travers ces couples que l’on aperçoit la ville : des couples, partout, assis sur des bancs au bord de mer, dans les jardins publics, sur les murets de la corniche.
Des couples partout, toute la journée, encore plus en fin de journée, bien sûr. Des couples jeunes, mais pas toujours. Bulles d’intimité au milieu de l’agitation de la ville, ils sont là, penchés l’un vers l’autre, un peu ou à peine. Ils se regardent, ou regardent la mer, ou rien, tournant le dos au monde. Ilots dans la foule des rues. Paradoxe apparent : le choix de l’espace public pour trouver une intimité que le cercle familial ne permet pas ; attitudes privées dans un espace public. Contrepoint : devant ces grands immeubles, les bancs vides, en attente des couples, en attente de vie. Il y aurait beaucoup à dire, sans doute, sur le statut de la femme, sur la vie des jeunes en général et les rapports familiaux en particulier, et finalement aussi sur une certaine solitude urbaine, peut-être. A moins qu’il ne s’agisse que de la transposition dans mes images de cette solitude souvent ressentie au milieu de l’agitation des rues alexandrines ».

« Brigitte Bauer est née en 1959 en Allemagne. Elle vit et travaille à Arles. Diplômée de l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles en 1990 et de l’Université Aix-Marseille en 1995, elle enseigne la photographie à l’Ecole supérieure des beaux-arts de Nîmes.

Bibliographie : Aller aux jardins, Trans Photographic Press, 2012 ; Fragments d’intimité, Images En Manœuvres, 2007 ; Fugue, Estuaire, 2005 ; D’Allemagne, Images En Manœuvres, 2003 ; Montagne Sainte-Victoire, Images En Manœuvres, 1999.